Qu'est-ce qui donne du style à une chanson ?

Voici trois versions d'une même histoire: cherchez ce qui est gênant dans les versions 1 et 2, puis repérez les effets de style de la version 3. Enfin, écrivez votre propre version !

Version 1:

Depuis qu'il vit seul il va très mal
Il boit de l'alcool quand il conduit
Cette ville est vraiment affreuse et banale
Sans arrêt il y fait le même circuit

Hier encore une femme qu'il trouvait belle
Vivait avec lui à ses côtés
Il était bien et détendu avec elle
Depuis son départ il se sent abattu et inquiet

Il ne l'avoue pas mais en fait
Il est triste et déprimé
Quand la nuit vient
Il n'est pas bien
Il ignorait les dangers
Que l'amour pouvait cacher
Après le bonheur
Voici le temps du malheur


Depuis longtemps il travaillait bien
Pour que sa femme ne manque de rien
Il avait même le projet de faire un bébé
Maintenant qu'elle n'est plus là il songe à se suicider

Il ne l'avoue pas mais en fait
Il est triste et déprimé
Quand la nuit vient
Il n'est pas bien
Il ignorait les dangers
Que l'amour pouvait cacher
Après le bonheur
Voici le temps du malheur


Version 2:

Depuis qu'elle est loin il broie du noir
Il noie son chagrin de bars en bars
Il conduit comme un dingue à tombeau ouvert
Dans cette ville sans âme il s'étiole et vit un enfer

Hier encore la femme de sa vie
Etait dans ses bras et l'embrassait
Elle était son soleil son coup de folie
Depuis son départ il se sent tout déboussolé

Il dit ça va et pourtant
Il est perdu comme un enfant
Quand la nuit descend
Il se ronge les sangs
L'amour c'est comme une fleur
Dont les épines vous piquent le coeur
Ca fait illusion
Puis ça finit en queue de poisson


Il travaillait vraiment comme un fou
Pour couvrir son amour de beaux bijoux
Il voulait un enfant à la saison prochaine
Depuis qu'il est seul il pense à se tailler les veines

Il dit ça va et pourtant
Il est perdu comme un enfant
Quand la nuit descend
Il se ronge les sangs
L'amour c'est comme une fleur
Dont les épines vous piquent le coeur
Ca fait illusion
Puis ça finit en queue de poisson


Version 3:

Comme elle est partie Jim a les nerfs
Jimmy boit du Gin dans sa Chrysler
La presqu'île le boulevard de la mer est con
Comme elle est partie attention Jimmy tourne en rond

Hier soir encore son héroïne
Le serrait si fort en disant Jim
Elle était son calmant son alcool profond
Comme elle est partie attention Jimmy tourne pas rond

Jimmy t'es fort mais tu pleures
Sur le cuir de ta Chrysler
Là-bas le soleil s'écroule dans la mer
Jimmy les filles pour le coeur
Comme l'alcool et les révolvers
C'est sauter en l'air tomber par terre boum


Depuis deux ans sûr Jim bossait fort
Pour que sa starlette bronze en hors-bord
Avec elle il voulait un bébé sans rire
Comme elle est partie attention Jimmy veut mourir

Jimmy t'es fort mais tu pleures
Sur le cuir de ta Chrysler
Là-bas le soleil s'écroule dans la mer
Jimmy les filles pour le coeur
Comme l'alcool et les révolvers
C'est sauter en l'air tomber par terre boum


(Alain Souchon)